Archives de catégorie Classe 3e Culture et Patrimoine

ParDelphine HEURTAUX

Commander local pour Noël !

Noël est un moment de partage en famille et entre amis. Pour leur faire plaisir sans se tromper, nous vous proposons de commander dès à présent les romans d’aventures, écrits par Caroline Triaureau, auteure jeunesse et les élèves des classes Culture et Patrimoine du Collège Montesquieu Sainte-Marie.

Vous trouverez aussi sur ce bon de commande des albums pour les plus petits, alors n’hésitez pas ! Commandez !!!

ParDelphine HEURTAUX

Les 4eB et 3eB en pleine dédicace à La Galerne !

Mercredi 14 octobre 2020, les élèves de 4e B et 3e B s’étaient donnés rendez-vous à la Galerne pour une séance de signatures.

Après avoir été mis à l’honneur dans le journal Paris-Normandie, ils ont pu rencontrés leurs fans et faire découvrir leurs deux ouvrages aux clients de la librairie.

Alors si vous ne possédez pas encore
« Le trésor oublié » (Tome 1) ou le « Secret de la boussole » (Tome 2)
de la collection Enigma, aux éditions La Marmite à mots,
courez vite chez votre libraire !!!

ParDelphine HEURTAUX

Lecture publique à la bibliothèque Oscar Niemeyer

Samedi 10 octobre 2020, quelques élèves de 4e B et 3e B se sont rendus à la bibliothèque Oscar Niemeyer pour rencontrer leur public.

Désireux de faire connaître leur nouvel ouvrage « Le secret de la boussole » aux éditions la Marmite à mots, Julia, Maxime, Noa-James et Cynthia ont présenté leur projet d’écriture lors de la journée nationale des DYS et ont lu deux extraits de leur livre.

Chacun a pu s’exprimer sur l’importance d’un tel projet dans leur scolarité. Ils ont répondu avec brio à toutes les questions du public, qui les a chaleureusement applaudis et félicités pour leur travail. Un beau moment de partage !

Prochain rendez-vous : Mercredi 14 octobre 2020 à 17h à La Galerne pour une séance de signatures !

ParDelphine HEURTAUX

« Qui suis-je ? » les 4eB et 3eB au théâtre des Bains Douches

A l’adolescence, « Qui suis-je ? » est la question première que chacun se pose. C’est en tout cas, la question que Le Volcan a proposé à nos élèves de 3eB et 4eB, vendredi 6 mars au Théâtre des Bains douches.

Yann Dacosta, metteur en scène de la Compagnie Le Chat Foin, a proposé  aux jeunes un spectacle de grande qualité, sur un thème souvent sensible durant cette période de l’adolescence. D’après le livre de Thomas Gornet, Yann Dacosta présente la vie de Vincent, un élève de troisième assez banal. Il partage tout avec Aziz et Myriam, ses meilleurs amis. Cette dernière année de collège sera pour lui remplie de petits riens et d’un tremblement de terre lorsqu’il découvre, avec autant d’effroi que de délices, le trouble du sentiment amoureux. Et ce qui ne devrait être qu’un détail prend des proportions incontrôlables : c’est un garçon qui provoque ce bouleversement dans son être.

Avec les mots justes et simples de Thomas Gornet, Yann Dacosta mélange théâtre et Bande dessinée. Les acteurs entrent dans la peau de ces adolescents dans un décor dessiné qui déroule leur histoire comme une BD. Nous en oublions vite qu’ils sont en fait des adultes. Une véritable prouesse qui nous entraîne avec douceur et bienveillance dans la vie de ce garçon entouré de ses amis, drôle et attachant. On découvre alors son chemin entre éveil du désir, naïveté et maturité, tendresse et rage, humour et gravité avec une sensibilité d’enfant et une conscience d’ado.

À l’issue de la représentation, les élèves ont pu échanger avec l’équipe artistique.

Bravo à toute l’équipe, pour nous avoir montrer avec finesse comment s’emparer d’un sujet jugé délicat pour questionner adolescents et adultes sur notre rapport aux autres.

ParDelphine HEURTAUX

Les 3eB au concert d’Abd al Malik

Jeudi soir, les élèves de 3eB ont assisté à l’ouverture du festival Le Goût des autres. Ils sont allés à la rencontre du rappeur-slameur, poète Abd Al Malik à travers son spectacle « Le jeune noir à l’épée ».

Slameur, il l’est certes mais aussi fin lecteur, poète lui-même et essayiste : il a donc convoqué toute la palette de ses talents pour nous emmener en voyage dans sa mémoire de jeune noir de banlieue.

 

Il donne alors une interprétation très personnelle du tableau Le Jeune Noir à l’épée peint en 1849 par Pierre Puvis de Chavannes. Entre slam et poésie, il déclame et retrace l’histoire d’un fier combattant. Un hymne à la tolérance.

Ce concert – spectacle d’Abd Al Malik est un petit bijou qui touche l’âme. Il nous propose une réflexion sur le monde d’aujourd’hui et le sens de l’identité dans une mondialisation de plus en plus prégnante. Abd AI Malik… Artiste, c’est certain. Poète, cela va de soi.

Charles Baudelaire, Edouard Glissant, Léo Ferré,… inspirent discrètement les textes du slameur. Les élèves comme tous les spectateurs du théâtre de l’hôtel de ville ont été envoûtés par ses compositions poétiques, la puissance des mots et la beauté de son spectacle, magnifié par ses danseurs et la chorégraphie de Salia Sanou.

Voilà une bien belle rencontre entre cet artiste, lui-même dyslexique et engagé aujourd’hui dans la lutte contre l’illétrisme, et nos élèves de 3e !

J’ai dix-neuf ans et je suis Noir.
Ceux qui ont l’œil du cœur ouvert savent bien que la couleur n’est qu’un jeu de lumière.
Une réfraction qui a eu lieu à un moment plus ou moins précis de notre histoire collective et cette réfraction a pris corps… (Abd al Malik)