Les 5e Culture et Patrimoine à la découverte d’un corsaire !

ParDelphine HEURTAUX

Les 5e Culture et Patrimoine à la découverte d’un corsaire !

Jeudi 29 novembre, les élèves de la classe Culture et Patrimoine se sont rendus à l’hôtel Dubocage de Bléville pour découvrir l’histoire d’un célèbre corsaire.

Situé au cœur du quartier Saint-François, cet hôtel particulier a appartenu à Michel Joseph Dubocage, navigateur, corsaire du roi et négociant de premier ordre. Nous étions venus pour mieux comprendre ce personnage, découvrir sa vie, ses parcours en mer et mieux appréhender le vocabulaire de la construction navale de l’époque. Albane Chaignon et sa collègue nous ont proposé deux ateliers :

À l’aide d’image, d’objets et de documents, elles nous ont fait découvrir la vie de ce Havrais : Michel Dubocage.

Fils de Marie Dufresnil et de Nicolas Dubocage, capitaine de navire, Michel Dubocage s’engage dans la Marine du roi pendant la guerre de la Ligue d’Augsbourg. Son ardeur au combat et ses blessures lui valent le grade de lieutenant de frégate légère à l’âge de 16 ans et une épée d’honneur de la part de Louis XIV. L’épée figure en bonne place sur les murs du musée :

Il sert alors comme corsaire dans l’escadre de Jean Bart. Puis il obtient le commandement de la frégate royale La Dauphine, qu’il utilise comme navire corsaire. Il perdra ce navire en 1704, sur le rocher la Natière, à l’entrée du port de Saint-Malo en ramenant une prise anglaise.

Il repart donc entre 1707 et 1716, afin de participer à une expédition commerciale de neuf ans dans l’océan Pacifique à bord de la Découverte – aller et retour par le cap Horn.

Durant cette expédition, il fait la découverte le 3 avril 1711 de l’île de la Passion actuellement connue sous le nom de l’île de Clipperton. À son arrivée en Chine, il négocie à Amoy (Xiamen) probablement le premier traité commercial maritime franco-chinois consigné par écrit dans un journal de navigation.

Albane Chaignon et sa collègue nous ont expliqué les échanges commerciaux selon les escales. Mais pour cela, nous avons joué ! Chaque équipe avec son bateau, nous avons échangé des armes contre de l’or ou de l’argent, découvert des épices, répondu à des questions… Nous nous sommes pris au jeu comme de vrais corsaires ! Mathis et Maxime ont gagné la partie.

 

À son retour au Havre, fortune faite, Michel Dubocage monte une maison de négoce à laquelle il associe son fils prénommé Michel Joseph comme lui. Il achète un hôtel particulier au cœur du quartier Saint-François, qu’il agrandit : c’est le musée dans lequel nous avons fait la visite. Il acquiert par ailleurs dans les environs du Havre la seigneurie de Bléville dont il portera ensuite le nom et d’autres terres. Pendant les disettes de 1720-1725, il fera venir au Havre, à son compte et parfois à perte, de nombreux navires chargés de blé.

Ce personnage nous a inspirés. Il fera donc partie de notre prochain livre ! Maintenant il va nous falloir le mettre en scène dans notre enquête !!! Alors, rendez-vous en mai pour découvrir notre livre !

 

À propos de l’auteur

Delphine HEURTAUX administrator

Coordinatrice TSLA Responsable du projet Raconte-nous Le Havre